Staff Picks 2018 : Flore T.

December 20, 2018

Staff Picks 2018 : Flore T.
Thumb 1542486433 images

The Snooty Bookshop

Tom Gauld

Fifty comics from The Guardian, by Britain's most well regarded cartoonist Tom Gauld (Mooncop, You're All Just Jealous of My Jetpack, Goliath) has created...

More Info

Le dernier livre de Tom Gauld se présente sous la forme de cinquante cartes postales que l’on peut envoyer ou garder bien précieusement pour soi dans sa bibliothèque. Il reprend ici des cartoons déjà publiés dans Baking with Kafka et You’re just all jealous of my jetpack, mélangeant anecdotes et réflexion sur la littérature, la philosophie et la psychologie. Un incontournable.

Thumb 1542821930 images

Once and Forever

Kenji Miyazawa

A collection of classic, fantastical tales from Northern Japan that are equal parts whimsical and sophisticated, perfect for readers of all ages.Kenji Miyazawa is...

More Info

Kenji Miyazawa (1896-1933), auteur japonais de l’ère Meiji est peu connu du grand public et pourtant, bien qu’il soit un personnage très original et un formidable conteur. Fervent bouddhiste et militant, il vécut une vie d’ascète où prenaient place l’écriture, l’étude de la musique et des langues, l’enseignement ainsi que la vie associative, sociale et culturelle. Dans ce recueil de « contes », traduit par John Bester, on découvre une œuvre onirique teintée d’animisme, composée de contes mêlant végétaux, humains et animaux, proches du genre traditionnel de la fable. Pourtant, Miyazawa est rarement didactique, ni rompu à l’art du story telling : il préfère rester méditatif, se perdre dans des descriptions de la nature, laisser la morale en suspens et dévoiler, au bout du conte, sa nature de poète.

Thumb 1545325340 a19810

Le Lambeau

Philippe Lançon

Lambeau, subst. masc. 1. Morceau d’étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie. 2. Par analogie :...

More Info

Philippe Lançon, critique littéraire à Libération, est l’un des trois rescapés de la tuerie de Charlie Hebdo. Son livre a reçu le Prix Fémina et une mention spéciale du Prix Renaudot. Ce récit se présente comme une réflexion sur une possible guérison après un tel traumatisme. Pourquoi lire ce livre ? Ne confortons-nous pas nos penchants voyeuristes, notre besoin malsain d’aller observer la violence et la mort depuis la petite fenêtre qu’est le livre ? Certainement, mais quand le témoignage se transforme en littérature, quand il nous renvoie à des expériences multiples, quand il devient un véritable traité sur la guérison, naviguant du monde médical à celui plus personnel et poétique de l’auteur, cela en vaut la peine.

Thumb 1545247691 images

The Hidden Life of Trees

Peter Wohlleben

More Info

J’ai beaucoup aimé ce livre, devenu maintenant un best-seller. Après avoir observé pendant des années le fonctionnement des forêts, Peter Wohlleben nous explique ce que les arbres « ressentent » et « comment ils communiquent ». Si la comparaison entre l’écosystème forestier et la communauté humaine est assez appuyée et peut-être scientifiquement à nuancer et à développer, il n’en reste pas moins que l’imagination du lecteur s’enflamme lorsqu’elle pense à ces réseaux de champignons souterrains qui se transmettent de l’information, bien appelés « woodwide web ». L’idée selon laquelle les arbres ont une organisation sociale fondée sur l’entraide et la solidarité nous conduit inévitablement à comparer le fonctionnement de la communauté humaine et à se demander comment elle pourrait s’en inspirer.

Thumb 1545325660 images

Bullshit Jobs

David Graeber

From bestselling writer David Graeber, a powerful argument against the rise of meaningless, unfulfilling jobs, and their consequences.Does your job make a meaningful contribution...

More Info

Après son livre sur la dette, acclamé par le public, et celui consacré à la bureaucratie, l’anthropologue américain David Graeber, professeur à la London School of Economics présente ici les conclusions d’un travail sur les « bullshit jobs »  commencé en 2013. Qu’est-ce qu’un bullshit job ? Il les décrit ainsi : « C’est un boulot si inutile, absurde, voire néfaste, que même le salarié ne peut en justifier l’existence, bien que le ‘contrat’ avec son employeur l’oblige à prétendre qu’il existe une utilité à son travail ».  Cette analyse du monde du travail contemporain est à la fois précise, claire et saisissante. David Graeber nous montre que les bullshit jobs ne sont pas ceux que l’on pense, ce sont en général des jobs bien payés et bien considérés socialement. Les mondes de la communication, du marketing et du conseil sont les plus concernés. Plus que de les critiquer, David Graeber, démontre, témoignages à l’appui, quelle souffrance ils engendrent. N’ayant aucun impact significatif sur le monde et effectuant des opérations dans le vide, ces employés sont souvent en dépression, d’autant plus qu’ils ne doivent jamais révéler ce secret à leurs collègues et à la société. Absolument nécessaire à lire pour comprendre le monde du travail actuel, cet ouvrage explique tant la construction du « féodalisme managérial » depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que celle de l’idéal du « plein emploi », qui préfère au chômage des emplois qui ne servent à rien.

Thumb 1545325875 images

Punching and Kicking

Kathy Dobson

People don't ever leave The Point, even if they move far away. Or at least, that's how it seems to journalist Kathy Dobson. Growing...

More Info

A la suite de son premier livre, With a closed fist : Growing up in Canada’s toughest Neighbourhood, Kathy Dobson raconte dans un véritable page turner comment elle a fait pour s’extraire, tant géographiquement que psychologiquement, de son milieu d’origine, considéré comme l’un des plus pauvres du Canada à l’époque : le quartier de Pointe Saint Charles dans les années 1970. Venue présenter son ouvrage à la librairie Drawn & Quarterly début novembre, dans le cadre du MRB Fall Launch, Kathy Dobson avait fait une lecture très touchante d’un passage où sa sœur écrivait une lettre à Margaret Atwood à propos de ses crises d’épilepsie, et j’avais tout de suite eu envie de le lire. Un témoignage drôle et frontal à ne pas manquer.

Thumb 1543973951 stromquistfruit

Fruit Of Knowledge

Liv Strömquist

From Adam and Eve to pussy hats, people have punished, praised, pathologized, and politicized vulvas, vaginas, clitorises, and menstruation. In this graphic nonfiction book,...

More Info

        Ayant longtemps publié ses dessins dans des fanzines, distribués à ses amis, Liv Strömquist, ne pensait pas au grand public et ne mâchait pas ses mots. En 2018, Fruit of Knowledge, The Vulva vs. The Patriarchy, est toujours animé par le même ton mordant et ironique. Présentant dans cette bande-dessinée les tabous existant autour du sexe féminin et des règles, Liv Strömquist transforme ce qui aurait pu faire l’objet d’une thèse ou d’un essai féministe en objet graphique bien à part. Citant toujours ses sources, elle passe à la casserole tous les penseurs, majoritairement masculins, qui font de la femme un être inférieur, s’appuyant sur des arguments pseudo-rationnels. Elle mêle encore une fois sociologie, histoire et bande-dessinée, dans un mélange percutant et brillant, classant les penseurs les plus misogynes, faisant parler des personnages historiques et usant de montages graphiques hilarants. Certes, Liv Strömquist n’y va pas par quatre chemins, mais elle effectue une tâche encore trop nécessaire : faire tomber les tabous, les faux-discours et la honte attachés au sexe féminin.

Thumb 1533315014 images

Sabrina

Nick Drnaso

Video games, conspiracy theories, breakdown, murder: Everything's gonna be all right - until it isn't How many hours of sleep did you get last...

More Info

Premier roman graphique nommé pour le Man Booker Prize, Sabrina attaque de front les théories conspirationnistes. Le roman décrit les réactions diverses qui suivent la disparition d’une jeune femme, Sabrina et la diffusion d’une vidéo de son meurtre sur le web : tandis que les théories contredisant la version officielle pullulent, les personnages principaux : Sandra, la sœur de Sabrina, le petit-ami de Sabrina et un membre de l’U.S. Air Force sont jetés dans un tourbillon de violence psychologique. On retrouve dans Sabrina le minimalisme graphique de Nick Drnaso, qui produit un contraste magistral avec la violence des émotions ressentie par les personnages. En résulte un portrait gris, mat et sourd des Etats-Unis, confronté quotidiennement à l’anxiété, à la violence et à la folie. Dans ce monde tristement réaliste, le tissu familial et institutionnel n’apporte que peu de réconfort, internet renforçant la plupart du temps les peurs et les pulsions des individus, plutôt que de les relier.

Thumb 1533566966 images

Shit Is Real

Aisha Franz

A broken-hearted woman drifts into depression as she occupies her traveling neighbor's apartment After an unexpected breakup, a young woman named Selma experiences...

More Info

         

        Le roman graphique d’Aisha Franz est probablement mon coup de cœur de l’Automne 2018. Derrière un titre aux allures de slogan, jeté sur la couverture en lettres capitales, se cache un récit onirique, empreint de mélancolie. Il retrace quelques mois de la vie de Selma, désorientée après le départ de son petit-ami et la perte de son travail. Celle-ci évolue dans un monde futuriste où elle rencontre régulièrement sa meilleure amie Yumi, qui semble incapable de l’écouter et de la comprendre. Les pages aux bords noirs signalent subtilement le passage du monde réel, à un autre, parallèle, où rêveries et dépression se mêlent. Le tout est porté par un dessin délicat, laissant visible des traces de gomme, qui fait écho à la fragilité de Selma.

Posted by

Flore Thery

Bookseller