Book cover
View in Webstore
Publisher — McGill-Queen's University Press
Date Published — July 23, 2020
ISBN — 9780228001041

Grossières indécences

Domenic Dagenais, Dominic Dagenais

View in Webstore
Publisher — McGill-Queen's University Press
Date Published — July 23, 2020
ISBN — 9780228001041
Âgée de 21 ans en 1920, la jeune poétesse Elsa Gidlow quitte Montréal pour New York, après avoir cofondé le premier magazine queer du Canada et malgré un solide réseau de relations avec des amis masculins gais. Elle est déçue de la faible possibilité de nouer des relations homosexuelles à Montréal, au contraire de ces derniers, qui ont tant d'occasions d'y trouver un partenaire. En effet, même si l'homosexualité est considérée comme un crime depuis l'époque coloniale, une culture gaie masculine, pratiquement inexistante avant 1880, naît puis s'épanouit largement depuis le tournant du siècle. Grossières indécences retrace les origines de cette culture clandestine complexe et fascinante. Dominic Dagenais a consulté à contre-fil des archives générées en grande partie par la surveillance et la persécution, soit dossiers judiciaires, articles de journaux, correspondance, mémoires, publications médicales et dossiers d'enquêtes policières, pour mettre au jour le contexte répressif dans lequel les identités homosexuelles contemporaines se sont construites et découvrir les espaces publics que la vie queer s'est aménagés à Montréal. Dans un centre-ville livré à la prolifération du loisir commercial, au cœur des trépidations du centre nerveux qu'est le quartier chaud, les gais, et parmi eux, quelques femmes, ont déployé nombre de stratégies pour se rencontrer et nouer des relations. De dangereuses rencontres ont ainsi eu lieu dans les rues, les ruelles, les magasins, les parcs et les théâtres, et jusque dans les toilettes publiques. Voici son histoire jusqu'ici inédite du monde gai, riche et divers, qui a pris forme à Montréal au tournant du XXe siècle malgré une surveillance policière de plus en plus pointue et la menace de lourdes sanctions criminelles auxquelles exposait l'homosexualité, considérée comme une grossière indécence et le pire des vices urbains.